La Suisse raconte a un nouveau site ! Rendez-vous sur www.lasuisseraconte.ch


Au fil des mots

Lieu


Description
contes métamorphiques thérapeutiques


Contenu
Isis la corneille et Odin le corbeau.
Il était une fois un couple d’oiseaux, un corbeau appelé Odin et une charmante corneille nom- mée Isis. Ils devaient construire un nouveau nid, car ils attendaient une heureuse naissance. Il leur fallait trouver un nid bien plus grand. Odin se mit en quête d’un endroit, où construi- re leur nouvelle maison. Ils décidèrent de le faire au pied d’un baobab géant. Ils se mirent à la recherche de matériaux, mirent en place consciencieusement, les différentes brindilles, les unes après les autres.
A la moitié de la construction, pendant qu’ils étaient au do it youself Del Mare, Zouzou l’hippopotame, par un malin plaisir volontaire, piétina la construction. Lorsque le couple ar- riva avec les nouveaux matériaux, ils ne purent que constater les dégâts. Très tristes et fâchés, ils recommencèrent la construction du nid et repartirent en quête de brindilles. A leur retour, rebelotte, Zouzou était repassé par-là, il avait encore, tout détruit.
Odin dit très fâché: «rien ni personne, ne nous empêchera de construire notre maison à cet endroit. » Les jours passèrent et le scénario recommença. A la dixième fois, le couple était
assis sur une poutrelle, dépité et très triste. Leur bébé n’aura donc pas de maison pour venir au monde. C’est à ce moment là, qu’apparut, une licorne appelée Emeraude. Elle se prit de compassion pour ce couple de volatil malheureux.
Elle leur dit: « ne perdez pas espoir, je vais vous aider. Tout d’abord, si vous aviez levé la tête, vous auriez vu les belles branches du baobab, et là haut Zouzou n’arriverait pas à monter et fai- re œuvre de destruction. Vu que le délai, avant la naissance est trop court, je connais un maître maçon, répondant au nom de Coco, lui et son équipe vous aideront, en un temps record, à re- construire un nid douillet et sécurisé. »
A eux tous, ils finirent très vite le chantier. Le bébé corbeau put naître et grandir en paix. De là haut, la vue était splendide, cela amena la famille Corbeau à avoir une autre vision du monde.
Ils y restèrent leur vie entière, heureux, en paix avec eux mêmes et découvrirent qu’ils étaient devenus les dépositaires de la force créatrice.


Conte anonyme le Dimanche 19 Septembre 2010


Copyright © 2010 Contographie - Tous droits réservés.