← Revenir à la page précédente

A la découverte des contes

... Légende d’Automne ...

legende-dautomne-lausanne
Découvrez le Parc de la Légende à Lausanne. Un parc de sculptures accessible aux aveugles et malvoyants...

Le Parc

Découvrez le Parc de la Légende à Lausanne.

Une promenade en 18 étapes…

Une légende racontée en braille et en lettre caractère, au fil d’une balade accessible aux aveugles et aux malvoyants mais aussi adaptée aux personnes à mobilité réduite, invite le promeneur à toucher les oeuvres et à se laisser inspirer par la magie, la sagesse et la joie insufflées au bronze avec poésie et finesse.

Un îlot de tranquillité en milieu urbain…
De l’art accessible à tous…

Plus de 800 personnes, institutions et sociétés ont contribué au financement de cette œuvre de l’artiste Sara.H remise à la ville de Lausanne
en automne 2015.

Plus d’information sur www.legendedautomne.ch

Le Conte

  1. Dans un temps très lointain notre planète se nommait Emeraude. Son peuple l’avait appelée ainsi à cause de la couleur bleu vert que lui donnaient les arbres qui la recouvraient.
  2. Ses habitants vivaient en harmonie avec la nature. Ils prenaient un soin immense envers les arbres. Leurs cœurs vibraient pour ces êtres majestueux.
  3. Tous les enfants apprenaient à les écouter, à leur parler, à les soigner. Le magicien du village leur confiait ses secrets. Le plus grand était son amour infini pour la Vie…
  4. Le magicien leur montrait comment concocter de la poudre de musique. Cette potion avait un pouvoir magique sur les arbres.
  5. Le lieu où se réunissaient tous les magiciens de la terre se trouvait au bord de l’océan. Cet endroit se nommait Méduse ; plusieurs familles y vivaient.
  6. Leane et Loïc, deux enfants de ce village, passaient tout leur temps dans la nature. Chaque matin ils visitaient les arbres de Méduse.
  7. Depuis quelques jours, Leane sentait une certaine tristesse envahir les arbres. Avec l’aide de Loïc, elle parsema de poudre de musique les racines de chacun.
  8. Mais rien n’y fit. Leur mélancolie augmentait de jour en jour et leur vigueur disparaissait. Leane alla trouver le magicien du village qui lui conseilla de parler à Sâge, l’arbre le plus vieux de la région.
  9. La petite fille marcha toute la journée. A la nuit tombée, elle distingua une ombre majestueuse, Sâge se tenait devant elle. Sa beauté émut l’enfant. Elle lui demanda la raison de cette tristesse qui envahissait tous les arbres. Il se pencha vers Leane et son feuillage lui murmura le secret.
  10. Depuis plusieurs semaines un nuage de glace avançait vers la terre. Si rien ne l’arrêtait, il gèlerait la surface de la planète et anéantirait toute vie.
  11. Bouleversée, la petite fille courut rejoindre son ami Loïc et le magicien du village. Des larmes plein les yeux, elle leur expliqua la situation. Loïc ne disait rien.
  12. Après une nuit de sommeil agité, les deux enfants se retrouvèrent au bord de l’océan. Plusieurs heures de réflexion firent jaillir une idée qui les enchanta : réunir tous les habitants d’Emeraude à Méduse, pour unir leurs souffles, afin d’éloigner ce nuage de glace.
  13. Le temps pressait et ils n’avaient pas assez de coursiers ni de parchemins pour avertir tous les habitants. Leane fit part de son idée à Sâge qui lui demanda de revenir au lever du jour.
  14. A l’Aube, Leane était là devant lui. Le vieil arbre avait consulté ses congénères. Ensemble ils avaient décidé de donner tous leurs feuillages en guise de parchemins pour écrire aux habitants de la planète. Le vent qui les avait entendus, leur proposait d’être leur messager et de transporter dans sa course folle, toutes les feuilles.
  15. Les arbres abandonnèrent leurs feuillages. Le village se mit au travail. Le signe fut inscrit sur chaque feuille. Puis le vent souffla de plus en plus fort en entraînant ces milliers de messages.
  16. Trois lunes plus tard, Méduse était inondée de monde. Tout le peuple d’Emeraude était réuni. Le magicien leur demanda de se grouper au bord de l’eau et de souffler de toutes leurs forces vers le ciel.
  17. Le nuage de glace qui pointait au loin depuis plusieurs jours, s’éloigna gracieusement sous les yeux inondés de joie de la foule. Une douce chaleur enveloppa la planète et la nature s’éveilla. En souvenir de ce jour glorieux, les arbres perdent leurs feuilles chaque année, aux premiers frissons de l’automne…
  18. … et si quelqu’un vous dit que ce n’est qu’une histoire, restez muet jusqu’aux premiers jours de l’automne. Promenez-vous sous les arbres et ramassez délicatement une feuille morte… Si vous l’observez vraiment attentivement, vous y découvrirez le signe qui permit aux habitants d’Emeraude de se réunir pour sauver leur planète.
↑ vers le haut de la page